Accueil / Spectacles / Borderlines Investigations / Borderline(s) Investigation #2

Borderline(s) Investigation #2

Des solutions bien pratiques aux problèmes posés
Création 2022
En création

Borderline(s) investigation #2 est le titre du nouveau rapport public du Groupe de Recherche et d’Action en Limitologie (GRAL).

Dans ce rapport, de nombreux sujets très intéressants [1] qui mettent en récit le devenir de l’espèce humaine sur Terre et pas que, seront abordés simultanément.
Il y sera question notamment de quelques limites et frontières très originales et très singulières, que nous analyserons avec beaucoup d’application.
Il y sera question aussi de boucles de rétroaction, positives ou négatives, pour révéler des enchainements, des logiques et des dynamiques destructrices et/ou productrices de nouveaux processus, espaces, milieux, vivants et non-vivants, sur Terre et possiblement ailleurs.
Il y sera question notamment de Mélissa et de ses épinards, car nous explorerons comment on pourrait vivre ailleurs que sur Terre, et on s’intéressera en particulier à la possibilité martienne, et dans ce cadre, les expérimentations de Mélissa avec ses épinards nous seront très précieuses.
Il y sera question encore des « machines à influencer » et de James Tilly Matthews, le grand visionnaire qui identifia dans son propre corps les limites du vivant et les impasses du monde, et qui ne cesse depuis d’interroger notre modernité.
Et il y sera question surtout de solutions à tous les problèmes posés !
(parce qu’un monde sans solutions possibles ce n’est vraiment pas possible)

Notes

[1Par exemple des questions afférentes aux sujets tels que le changement climatique, les canicules, feux, déforestations, CO2, fonte des glaces, montée des eaux, famines, migrations, guerres, plasticage des océans, agriculture spatiale, perturbateurs endocriniens, virus, épidémies, extinction, effondrement, fin du monde, et d’autres questions encore, peut-être à la place de celles-là, le choix des sujets abordés se faisant en fonction de l’actualité des bouleversements actuels du monde et des nouvelles limites et urgences que nous ne manquerons pas de repérer, et des fils que nous ne manquerons pas de tirer, et des boucles de rétroaction que nous ne manquerons pas de révéler d’ici la création du spectacle.
Car c’est un spectacle dont l’ambition principale sera de faire matière dramaturgique des derniers signaux et marqueurs de la crise de l’anthropocène, afin de ne pas être encore en retard comme d’habitude sur l’évolution du monde.

Galerie
Fichier(s) à télécharger
Interprétations

Durée : 1h40
Dès 15 ans

Ecriture et mise en scène : Frédéric Ferrer
Dramaturgie et recherches : Clarice Boyriven
Avec Karina Beuthe Orr, Clarice Boyriven, Guarani Feitosa, Frédéric Ferrer, Hélène Schwartz
Régie générale et construction : Paco Galan
Dispositif son et vidéo : Vivian Demard
Assistanat à la mise en scène : en cours
Prise de vue : Militza Gorbatchevsky
Costumes : Anne Buguet

Production - Diffusion - Médiation : Floriane Fumey
Administration  : Flore Lepastourel
Communication  : Sophie Charpentier

Mentions

Production : Vertical Détour
Coproductions : La Villette (75), Le Théâtre Nouvelle Génération Centre Dramatique National de
Lyon (69), La Comète - Scène nationale de Châlons-en-Champagne (51), Le Moulin du Roc Scène
nationale de Niort (79), Théâtre Durance Scène conventionnée d’intérêt national art et création
(04), Le Gallia Théâtre Cinéma Saintes (17)
Avec le soutien : du Vaisseau – fabrique artistique au Centre de Réadaptation de Coubert (77)
Ce spectacle a bénéficié du programme « Résidence d’auteurs en impesanteur » de l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du CNES.

La compagnie Vertical Détour est conventionnée par la région Île-de-France et la DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication. Elle est en résidence au Centre de Réadaptation de Coubert – établissement de l’UGECAM Île-de-France)

Partager
  • Facebook – LinkedIn — Twitter – Mail